NI ICI NI LÀ- BAS

En création

Le projet « Ni ici ni là-bas » né de la rencontre de deux comédiennes Anna Wasniowska et Emily Moroney, l’une est Polonaise et l’autre est Américaine.
Une a choisi d’immigrer en France, alors que l’autre est venu enfant.
Cette rencontre humaine pose le regard sur le sujet de la double culture, de cette différence, de cette étrangeté.

Les deux récits initiaux seront ensuite mêlés à d’autres par un travail de collectages de témoignages.

Il est fort probable qu’au fil du processus de création, les vécus se mélangent et que les noms s’effacent.


 

J’ai deux langues
Deux cultures
Deux familles
Deux cœurs
 Je suis deux.
Je suis blanche, mais différente même si des fois tu ne le vois pas et tu ne l’entends pas.
J’ai d’autres recettes culinaires, d’autres films cultes, d’autres livres préférés, d’autres expressions, d’autres références esthétiques,
politiques que toi.
Ce décalage me donne une sensation constante d’être à côté de la plaque.
Pourtant tu m’aimes bien, je suis si exotique.
Je ne pourrai jamais te partager cette partie intime de mon identité, il faut faire le voyage pour ça. Si tu veux je t’embarque ?
Mon pèlerinage  annuel, ma Mecque, mon Eldorado, ma nostalgie d’un pays que je connais de moins en moins.
Je ne suis plus de là bas et je ne serai jamais d’ici.
Je suis deux. »

Ania Wasniowska

dossierNINL1bisbis.png

Être étrangère me définit.
C’est quelque chose qui me porte et je porte ce quelque chose à quoi je ne peux pas renoncer.
Ma différence c’est :
Le renoncement d’un autre chemin possible.
Ma connaissance d’un autre monde, d’un autre modèle.
Le fait de partager mon cœur entre deux pays, deux continents.
Cet état de transit même quand je reste immobile »

Je me pose souvent la question de l’appartenance, je crois que tout le monde cherche cela d’une manière ou d’une autre.
Même quand on a la sensation de ne pas appartenir, on se retrouve à chercher d’autres gens comme nous.

 
Emily Moroney